Musique et foi

ANNE-MARIE DUBOIS et LA FOI

 

La pianiste Anne-Marie Dubois, qui s’est toujours attachée à promouvoir la foi, par la musique, l’organisation d’événements religieux en lien avec les demandes des différents papes, de groupes de chapelets ou d’adoration eucharistique, s’est passionnée depuis la vingtaine pour le Sacrement de Réconciliation. Or, c’est justement le Sacrement de Réconciliation qui est au cœur de l’Année Jubilaire de la Miséricorde, promulguée par le pape François. Elle nous explique ces indulgences, ci-dessous.

LE SACREMENT DE LA RÉCONCILIATION

Je veux vous partager ma passion pour le Sacrement de Réconciliation, à l’occasion du Jubilé de la Miséricorde, débuté le 8 décembre dernier. Le pape François nous dit qu’il nous donne une indulgence des fautes temporelles et non des fautes éternelles, si nous allons nous réconcilier dans le Sacrement de Réconciliation, et que nous remplissions les autres conditions, telles que décrites dans le Feuillet du Jubilé de ce site-web. D’abord, qu’est-ce que le Sacrement de Réconciliation? C’est un moment de rencontre avec Jésus à travers le prêtre,  Jésus étant au départ Celui qui a le pouvoir de délier nos fautes, qu’Il a transmis à Ses Apôtres, et par le pouvoir de l’Église donné à Saint Pierre, à tous les prêtres de tous les temps. Il a dit à Pierre : « Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux : quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié. » (Mathieu chap. 16, verset 19). Plus loin, même chose à Ses disciples : En vérité Je vous le dis : tout ce que vous lierez sur la terre sera tenu au ciel pour lié, et tout ce que vous délierez sur la terre sera tenu au ciel pour délié. » Puis, dans Jean, au chapître 20, alors que Jésus apparaît à Ses disciples, après Sa Résurrection : «Comme le Père m’a envoyé, moi aussi Je vous envoie. Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis; ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. » (Jean, chapitre 20, versets 20 et 23). C’est l’absolution du prêtre, après l’aveu des fautes, qui coupe le lien avec le péché. La confession des péchés (l’aveu), même d’un point de vue simplement humain, nous libère et facilite notre réconciliation avec les autres.» (Catéchisme de 1993).

Mais pour pouvoir être pardonné, il est nécessaire d’avoir la contrition des fautes. La contrition est « une douleur de l’âme et une détestation du péché commis avec la résolution de ne plus pécher à l’avenir ». (Extrait du Catéchisme romain et du Concile de Trente, retransmis dans le Catéchisme de l’Église Catholique de 1993). « Quand elle provient de l’amour de Dieu aimé plus que tout, la contrition est appelée « parfaite » (contrition de charité). Une telle contrition remet les fautes vénielles; elle obtient aussi le pardon des péchés mortels, si elle comporte la ferme résolution de recourir dès que possible à la confession sacramentelle (Catéchisme de l’Église catholique de 1993). » Notre pape nous donne, en cette année jubilaire de la Miséricorde, l’indulgence pour les peines temporelles, et non des peines éternelles. C’est donc la libération des souffrances du Purgatoire dues aux fautes vénielles, non des fautes mortelles.

Mais il n’y a pas de faute qui ne puisse être pardonnée, nous dit le Catéchisme de l’Église catholique. Nous pouvons faire pénitence des péchés par des actions réparatrices, le jeûne, l’aumône envers les pauvres. Les actions réparatrices peuvent prendre la forme de rétablir la réputation de quelqu’un qu’on a attaqué, par exemple. Notre pape nous accorde donc une aide de réparation pour la peine due au péché. Donc, quels sont ces péchés pouvant être réparés par l’indulgence papale? Les péchés pouvant être réparés de la peine temporelle, soit les péchés véniels. L’article 1862 du Catéchisme de l’Église catholique nous éclaire : « On commet un péché véniel quand on n’observe pas dans une matière légère la mesure prescrite par la loi morale, ou bien quand on désobéit à la loi morale en matière grave, mais sans pleine connaissance ou sans entier consentement. »  Automatiquement, les péchés ne pouvant bénéficier de l’indulgence du Saint-Père, sont : les péchés mortels. « Pour qu’un péché soit mortel trois conditions sont ensemble requises : « Est péché mortel tout péché qui a pour objet une matière grave, et qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré. La matière grave est précisée par les dix commandements selon la réponde de Jésus au jeune homme riche : « Ne tue pas, ne commets pas d’adultère, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, ne fais pas de tort, honore ton père et ta mère » (Marc chapitre 10, verset 19). La gravité des péchés est plus ou moins grande : un meurtre est plus grave qu’un vol. La qualité des personnes lésées entre aussi en ligne de compte : la violence exercée contre les parents est de soi plus grave qu’envers un étranger. Le péché mortel requiert pleine connaissance et entier consentement. Il présuppose la connaissance du caractère peccamineux de l’acte, de son opposition à la Loi de Dieu. Il implique aussi un consentement suffisamment délibéré pour être un choix personnel. L’ignorance affectée et l’endurcissement du cœur ne diminuent pas, mais augmentent le caractère volontaire du péché. (Articles 1857 à 1859 du Catéchisme de l’Église catholique).

 

 

Anne-Marie Dubois est une pianiste de Drummondville qui nous fait la joie de partager sa foi à travers la musique. En février 2015, elle a donné un concert à la Belle Chapelle de Sherbrooke, où a été interprété entre autres "Saint-François-d'Assise: La Prédication aux oiseaux" de Franz Liszt. C'est avec grande générosité que Mme Dubois nous autorise à diffuser, pour notre plaisir, quelques-unes de ses interprétations, où nous pouvons la voir en action, ou elles peuvent être accompagnées de montages d'images. Vous pouvez visiter sa page Youtube.

 

Sur ces vidéos, 2 viennent de sortir sur la chaîne Youtube de la pianiste.
Nous vous les présentons :

L’Alleluia de Franz Liszt, étant une œuvre originale de Franz Liszt, cette pièce présente des louanges qui montent des profondeurs jusqu’au ciel.

La seconde, La Pénitence de Beethoven-Liszt, à l’origine une composition pour voix et piano de Beethoven, transcrite pour le piano par Franz Liszt. Elle souligne l’importance du regret lors de la demande de Pardon au Seigneur, et la libération qu’entraîne la réparation des fautes, ou pénitence. Cette vidéo veut illustrer les propos de la pianiste sur le sacrement de réconciliation, qui est un fruit de l’Année de la Miséricorde, qui se terminait le dimanche 20 novembre. La Pénitence étant un choix libre et éclairé, et non une conséquence imposée par une influence extérieure, prend tout son sens dans un cheminement vers la miséricorde. La Pénitence est surtout une démarche de conversion à l'Amour du Christ. Il ne faut pas la confondre avec le mot punition. Elle vient d'abord d'un sincère regret face à une faute commise et, son exercice vise à permettre à l'âme de s'ouvrir à la miséricorde divine et de faire l'expérience de l'Amour inconditionnel de Dieu.

Alleluia de Franz Liszt

Alleluia de Franz Liszt

La Pénitence - Beethoven-Liszt

La Pénitence - Beethoven-Liszt

Sposalizio (Épousailles) Franz Liszt

Sposalizio (Épousailles) Franz Liszt

Saint-François-d'Assise: Prédication aux oiseaux

Saint-François-d'Assise: Prédication aux oiseaux

Saint-François de Paule marchant sur les flots

Saint-François de Paule marchant sur les flots

Ave Maria de Schubert-Liszt et Litanies de Lorette (1ère partie)

Ave Maria de Schubert-Liszt et Litanies de Lorette (1ère partie)

Salve Maria de Verdi-Liszt et Litanies de Lorette (suite)

Salve Maria de Verdi-Liszt et Litanies de Lorette (suite)

La Charité - de Liszt, d'après Rossini

La Charité - de Liszt, d'après Rossini

La Charité, de Rossini d’après Liszt, par Anne-Marie Dubois

 

Force de l’âme, O charité

Ta voix enflamme l’humanité.

Et ton divin bras dans nos misères Soutient nos pas (bis 2 fois)

 

Par ta présence Dieu se fait voir,

A l’indigence Tu rends l’espoir.

Le cœur qu’inonde Ton noble feu

Porte en ce monde Le souffle de Dieu (bis),

 

Force de l’âme, O charité!

Ta voix enflamme L’humanité.

Et ton divin bras dans nos misères Soutient nos pas (bis)

 

Etc.

 

 

Concerts spirituels donnés par Anne-Marie Dubois depuis 2000

Franz Liszt, homme de foi (textes d'Anne-Marie Dubois)


François d'Assise, homme de lumière (quelques fois partagés avec 

le pianiste Michel Kozlovsky, textes du père franciscain Guylain Prince)


Mère Teresa, femme de compassion 

(textes de Claudette Lavallée, de Rock Forest)


Le rêve du frère André (texte du père Jean-Guy Vincent, 

de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal)


Le Rosaire, un chemin pour la paix (textes d'Anne-Marie Dubois)


Concert de Noël 


Rédemption (textes de Guy Vincent, prêtre à Dunham)